L'Histoire de Monaco

L'histoire de la Principauté de Monaco est une éblouissante épopée que l'exiguïté de son territoire ne saurait expliquer. La volonté indéfectible des Grimaldi, ainsi que la position géographique du pays sont les secrets de la pérennité d'un des plus petit états du monde qui par delà les guerres et les soubresauts de l'histoire à su garder intact son rayonnement, son attractivité et sa souveraineté.

L'origine du nom Monaco est sujette à plusieurs hypothèses. La première viendrait du sixième siècle avant J.C lorsque que Monaco fut peuplé par la tribu ligure des Monoikos. La deuxième hypothèse viendrait d'une légende qui dit que Hercule franchit les Alpes-Maritimes, y construisit une route, la voie Héracléenne, et fonda un port « Le Port Hercule ». Ainsi, l'origine du nom Monaco viendrait en son hommage du Grecque « Monoikos » qui indique le dieu jaloux, celui qui vivait seul.

Après la Guerre des Gaules, Monoikos, où Jules César s'arrêta en se rendant en Grèce, passa sous contrôle romain jusqu'à l'effondrement de l'Empire en 476. Durant leur présence, ils érigèrent à La Turbie, le Trophée d'Auguste qui était à la fois le symbole de leur triomphe et la frontière entre la Gaule et l'Italie.

Au XIe siècle, l'endroit était de nouveau peuplé par les Ligure qui parlait une langue romane du nord de l'Italie. En 1162, l'empereur Frédéric Ier Barberousse reconnaît à la République de Gênes la domination des côtes, depuis Porto Venere jusqu'à Monaco. En 1191, l'Empereur romain germanique Henry VI concéda à son tour, la souveraineté sur Monaco à la ville de Gênes en Italie, d'où sont originaires les Ligures.

L'histoire de l'actuelle Principauté ne commença que le 10 juin 1215, sous la conduite du consul Fulco del Castello, que les Génois procédèrent à la pose de la première pierre d'une forteresse : quatre tours carrées et massives, reliées par une simple courtine d'environ huit mètres de haut, qui délimite encore de nos jours, le périmètre du Palais Princier. Ils construisirent leur forteresse pour en faire une position stratégique militaire et un moyen de contrôler la région, ils établirent également des habitations à la base du Rocher. Pour attirer les habitants de Gênes et des villes environnantes, ils offrirent des terres et exonérèrent de taxes les nouveaux arrivants.

A cette époque, Gênes se débâtait dans des luttes acharnées entre Guelfes et Gibelins, respectivement partisans du Pape et de l'Empereur. C'est au tout début de cette année-là, dans la nuit du 8 janvier 1297, que François Grimaldi, dit Malizia, du parti guelfe alors banni de Gênes, prit par ruse la place de Monaco. En effet, Il s'empara de la forteresse sous un déguisement de moine franciscain. On trouve sur le blason de la principauté les traces de cette origine avec les deux moines tenant une épée.

L'autorité des Grimaldi fut définitivement reconnue en 1314, et s'est perpétuée jusqu'à aujourd'hui à la seule exception de la période de 1793-1814 pendant laquelle Monaco fut intégrée à la France, sous le nom de Fort Hercule. Enfin, en 1861, un traité franco-monégasque assure la souveraineté de Monaco. En échange, la Principauté perdit plus de 80 % de son territoire en abandonnant ses droits sur Menton et Roquebrune. Le Prince de l'époque, Charle III hérita ainsi du plus petit état d'Europe.

Outre l'indépendance obtenu, la France s'engagea également à relier Nice à Monaco par une route littorale, à faire arrêter en Principauté la liaison ferroviaire Nice - Gênes, et à signer une union douanière afin qu'il n'y ait plus de frontière physique entre les deux pays.

Le règne du Prince Charles III fut marqué par la politique internationale qu'il mena et par l'orientation économique qu'il prit pour assurer une prospérité économique de la Principauté. Il arriva par sa diplomatie à nouer d'importantes relations avec les souverains de son temps.

Pour remédier à la crise économique que la Principauté subissait à cause de la perte de Menton, l'idée fut de créer une maison de jeux: La célèbre société des bains de mer ouvrit ainsi ses portes en 1863. Le succès fut immense et la clientèle prestigieuse. La Principauté de Monaco devint un lieu exceptionnel par son luxe, son confort et ses attractions. Ce nouveau quartier prit en 1866 le célèbre nom de Monte-Carlo.

Les recettes engendrées grâce au casino permirent aux Prince Charles III de supprimer en 1869 tout forme d'imposition directe pour les habitants de Monaco. La population augmentait et les touristes affluait de toute part. il fallut ainsi agrandir et embellir les infrastructures. Charles Garnier, dirigea la construction du théâtre, du casino et de sa grande salle de jeux. L'hôtel de Paris s'agrandit avec une nouvelle aile, la célèbre "Rotonde". En 1882, le Café-Divan cèda la place au fameux Café de Paris. Le bâtiment initial fut remplacé au printemps 1897 par un magnifique édifice de style mauresque. En 1900, l'établissement de l'Hôtel Hermitage est transformé en luxueuse résidence de villégiature pour satisfaire une clientèle de plus en plus affluente.

Le Prince Albert 1er que l'on surnomma Le prince de la mer se passionna pour les sciences, les expéditions maritimes et les recherches sur la faune et la flore des océans. Il sonda les abysses, effectua des recherches dans des fonds marins jamais explorés auparavant. Il inaugura le 29 Mars 1910 le célèbre Musée Océanographique qui accueille encore aujourd'hui bon nombre de scientifique.

Sous son impulsion Monaco rentra dans une ère plus scientifique, plus technologique. C'est ainsi que les premières courses automobiles trouvèrent leurs places en Principauté. En 1911 la tradition des rallyes de Monte-Carlo commença puis vint le tour de la formule 1 en 1929.

Souverain démocrate et moderne, il dota la principauté d'une constitution, qui lui valut auprès des Monégasques une immense popularité. Fondateur de l'Institut International de la Paix de Monaco, Albert 1er jouissait auprès des chancelleries d'Europe d'une réputation méritée de sage. Prince bienfaisant, mécène éclairé, savant de grande classe et véritable père de l'océanographie, passionné par l'éducation des masses populaires, Albert 1er s'éteignit en 1922, au milieu d'un respect universel.

L'histoire des règnes de Charles III et d'Albert 1er ne peut pas se séparer : le second n'est que la continuation et le perfectionnement de l'autre. Tous les deux portés par l'essor prodigieux de l'ordre économique, procurèrent à la Principauté une situation internationale des plus enviées ; ils lui donnèrent les institutions d'un grand peuple, la réputation d'un grand pays.

En 1949, le Prince Rainier III dit « le Prince bâtisseur » monta sur le Trône. Son règne est l'un de ceux qui ont le plus transformé la Principauté. Il intensifia et diversifia les actions mises en oeuvre pendant les trois règnes précédents. Il ajouta une dimension industrielle afin de diversifier l'économie Monégasque. C'est ainsi qu'en 1971 le nouveau quartier de Fontvielle fut inauguré. Gagné sur la mer cette parcelle de terrain agrandit Monaco de 2 hectares et permit de développer l'industrie Monégasque.

Il épousa le 18 Avril 1956 la célèbre actrice Grace Kelly. De cette union sont nés trois enfants : La Princesse Caroline, le Prince Albert et la Princesse Stéphanie.

Les Princes successifs ont mené une politique internationale importante afin de nouer de meilleures relations avec les pays voisins. Le point d'orgue de cette politique fut l'adhésion de Monaco comme Etat membre de l'Organisation des Nations Unies en 1993 et comme membre du conseil de l'Europe en 2004.
Après plus de 50 ans d'un règne ponctué par des actions mises en oeuvre aussi bien dans les domaines politique, diplomatique, international, économique et social que dans ceux de l'éducation et du sport, de la santé, de la science, de la culture et de la communication. Le Prince s'éteignit en 2005 en laissant derrière lui le peuple monégasque dans une profonde tristesse.

Le Prince Albert II succéda officiellement à son père au terme de la période de deuil officiel de 3 mois. L'avènement eu lieu dans la convivialité du peuple Monégasque le 12 Juillet 2005.

SAS le Prince Albert II accomplit de nombreux voyages à travers le monde afin d'améliorer les relations diplomatiques avec les autres pays. Très impliqué sur le plan environnemental, il se rendit pour des voyages scientifiques en 2006 au Pôle Nord et en janvier 2009 en Antarctique avec l'explorateur Mike Horm. En juin 2006, II a créa la Fondation Prince Albert II de Monaco dédiée à la protection de l'environnement afin d'encourager une gestion durable et équitable des ressources naturelles.

Depuis plus de 700 ans maintenant, les Princes successifs ont oeuvrées pour l'intérêt et l'attractivité de Monaco. Chacun d'entre eux ont apporté leur pierre à l'édifice afin de faire de la Principauté d'aujourd'hui un état souverain jouissant d'une réputation souvent jalousé de part le monde. La plus vieille dynastie d'Europe qu'est celle des Grimaldi donne une image d'un Monaco séduisant et glamour, attractif et économiquement solide.


Langues

Access Properties Monaco - Le Soleil d'Or - 20 Boulevard Rainier III, 98000 Monaco - Tél. : +377 93 25 18 53 - Fax : +377 93 25 18 54 Website by Monte-Carlo Multimedia Monaco © 2018 Access Properties Monaco